Léo Battesti annonce sa candidature à la présidence de la Fédération Française des Echecs


Léo Battesti annonce sa candidature à la présidence de la Fédération Française des Echecs
A l'ouverture du Comité Directeur de la FFE qui a eu lieu ce samedi 16 juin au Port-Marly, Léo Battesti a annoncé qu'il conduirait une liste lors des prochaines élections fédérales, début 2013.
Vice-Président depuis 8 ans, il bénéficie du soutien de nombreux dirigeants actuels et de plusieurs présidents de ligue et de club. Il a indiqué que sa liste de 25 membres comporterait plus de femmes et de jeunes et que l'option fondamentale qu'il préconise pour la FFE est le développement de masse. Pouvant se prévaloir d'un bilan extraordinaire en tant que président de la ligue corse (multipliant par 50 du nombre de licenciés en 10 ans !), il bénéficie d'un grand courant de sympathie au sein des responsables et joueurs d'Echecs.
Il a indiqué vouloir donc poursuivre et amplifier la politique suivie actuellement par la FFE et qui fait de cette fédération l'une des rares à constamment progresser en contexte de crise, en pulvérisant cette année le nombre de licenciés.
 
 
Voici le texte de sa déclaration au Comité Directeur

Comité Directeur du Port-Marly
Samedi 16 juin 2012
Déclaration de Léo Battesti
 
 
 
J'ai décidé d'être candidat à la Présidence de la FFE.
Trois raisons essentielles m'ont conduit à le faire, ayant été informé par notre président Henri Carvallo de sa propre décision de ne pas se présenter.
 
 La première, la plus fondamentale, est le choix de poursuivre la politique fédérale que nous menons depuis une dizaine d'années et qui porte ses fruits. Notre stratégie est la seule, à mon avis, qui puisse permettre  au sport échiquéen de se développer. L'axe de cette politique est basé sur une initiation pour le plus grand nombre, bien sûr via les écoles, en synergie avec les structures échiquéennes.
Où, d'ailleurs, en serions-nous aujourd'hui si nous n'avions opté pour cette voie ? Dans un monde en crise, la plupart des fédérations sportives s'essoufflent. Pas la nôtre, comme en atteste la progression constante de nos effectifs et les records battus année après année.
Ce choix est aussi le seul qui permettra de défendre les intérêts de notre élite. Plus la base de la pyramide est large et plus son sommet est élevé. 
 
• La deuxième est liée à mon expérience. 
Depuis mon engagement en 1996 j'ai permis à ligue que je préside de faire un bond considérable en multipliant par 50 le nombre des licenciés passant d'une centaine à près de 6 000. 8  nouveaux clubs ont été créés et ils sont parmi les plus dynamiques de notre fédération.
Nous avons créé 15 emplois, CDI de formateurs  et  nous avons ainsi permis à 30 000 jeunes d'être initiés à notre sport et diffusé 5 manuels et un mensuel gratuit.
Nous avons organisé une quarantaine d'opens internationaux fortement dotés et des centaines de tournois en parties rapides sans oublier des centaines de tournois de blitz. 
J'ai noué de fortes relations avec les meilleurs joueurs mondiaux avec lesquels j'ai des relations amicales. De même je bénéficie d'un excellent relationnel avec le monde politique (de tous bords) au niveau régional mais aussi national. Je pense jouir de l'estime des gouvernants successifs comme en atteste ma médaille d'or de la Jeunesse et des Sports et l'organisation récente, avec les plus hautes autorités de l'Etat, de la seule manifestation commémorative, en Corse, de la déclaration du 9 Mai de création de l'Europe.
Je tiens à mettre en avant ces faits car je pense qu'ils seront des atouts supplémentaires pour notre fédération.
 
• La dernière raison est  plus affective. J'aime les Echecs et ceux qui les pratiquent. Je pense que, dans le contexte actuel, je dois prendre mes responsabilités. La construction fédérale exige énergie et compétence, je pense avoir ces qualités et les mettre au service de la FFE.
 
 
Aujourd'hui, confronté à la décision de notre président actuel de ne pas conduire une liste, j'ai décidé de prendre le relais.
Je le ferai, évidemment, en collaboration avec l'ensemble des membres de notre comité Directeur mais aussi avec de nombreux artisans et des personnalités du monde échiquéen. 
Un comité de soutien à cette démarche va être créé, j'ai proposé à Jean-Claude Moingt et à Henri Carvallo d'en être les présidents d'honneur. Autour de la dynamique créée par cette démarche, je constituerai rapidement une équipe de campagne. Il ne sera pas possible de proposer à des centaines de licenciés d'être membres du comité directeur, mais nous ferons en sorte qu'il y ait plus de femmes, plus de jeunes et une représentation régionale équilibrée. 
 
A moyen terme notre équipe proposera un programme détaillé, nous nous fixerons des objectifs ambitieux de développement. 
Je souhaite que ces propositions soient le fruit d'une réflexion collective. Mais il est des points sur lesquels nous sommes déjà mobilisés :
- Développer pour le plus grand nombre et plus particulièrement en synergie avec l'éducation nationale
- Responsabiliser davantage les ligues régionales, vecteurs essentiels du développement de masse. Aider ainsi les clubs à conduire des projets de développement.
- Obtenir du ministère des sports l'accréditation et des moyens plus conformes à notre réalité
- Créer un monde économique autour de ce sport permettant en particulier aux professionnels de vivre plus dignement et donner ainsi plus de moyens à notre haut niveau.
- Être plus à l'écoute et plus concentrés sur ceux qui représentent 70 % de notre fédération, à savoir les jeunes.
- Agir au niveau international pour que les mêmes principes que nous défends au niveau fédéral prévalent au niveau de la FIDE.
 
Vous pouvez aussi être assurés, que, m'engageant à être candidat à la présidence fédérale,je réorganiserai mes activités en fonction de ces nouvelles contraintes.
 
Je voudrais dire ici que je suis très fier d'avoir été le Vice-Président de Jean-Claude Moingt et d'Henri Carvallo et l'ami de Jean-Claude Loubatière. Aux côtés de ces 3 présidents,  j'ai beaucoup appris, beaucoup retenu.
Si je sais être inflexible lorsque des principes de sportivité sont en cause, j'ai toujours eu pour ligne de conduite, dans la gestion de nombreuses associations et entreprises, de responsabiliser tous les membres d'une équipe. Je ne serai donc pas un président omniprésent. Dès l'instant où nous aurons fixé des priorités, les responsables fédéraux auront à prendre des initiatives. 
Je crois à l'évolution culturelle en cours. Il faut mettre notre énergie au service collectif de notre famille échiquéenne et œuvrer à la convivialité entre tous ses membres. 
Vous pouvez compter sur moi pour soutenir, du mieux que je le pourrai, toutes celles et ceux qui travaillent sur le terrain à accroître l'impact du sport échiquéen.


Le Samedi 23 Juin 2012 | Lu 1231 fois


Samedi 23 Juin 2012



Facebook
Twitter
WebTV
Rss
Newsletter
Mobile

Rejoignez les 17 000 abonnés à notre Newsletter


Base de données d'échecs







L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

La boutique
Echiquier

Echiquier

15,00 €

Lega Corsa di Scacchi
2, rue Commandant Lherminier
20200 Bastia
Tel. : 04 95 31 59 15
Fax : 04 95 32 52 42
E-mail : corse-echecs@orange.fr