Bachar Kouatly a beau faire condamner Léo Battesti à 2 ans d’inéligibilité et 5 000 € par une commission croupion, la ministre des Sports vient d’ordonner une inspection générale sur un conflit d’intérêts

Jusqu'au bout de l'ignominie...

Le président fédéral joue son va tout. Au lieu de prendre conscience de la dure réalité d'un conflit d'intérêt avéré, il s'acharne, menace tout ce qui dérange. Un véritable despote mais très peu éclairé. Dur, pourtant, d'échapper à des faits de plus en plus têtus.


Une commission de discipline sous forte influence

 Depuis que des plaintes ont été déposées contre ce que, dans son enquête accablante, le journal Le Monde avait appelé une « double casquette », le président fédéral multiplie les agressions. Il a ainsi commandité un salarié, son directeur général, pour porter plainte contre un président de la ligue corse qui aurait eu le tort de favoriser, par le biais de licences scolaires gratuites, un incomparable développement de masse. Une singularité qui a pour effet direct un nombre de Licenciés A de 4 à 20 fois supérieur, par tête d’habitant, à celui des autres régions !

Au lieu de se réjouir d’un tel exemple qui permet à des milliers d’enfants de jouer des compétitions et d’avoir des classements adaptés à leur âge **, les proches de Kouatly ont tapé très fort, avec une double peine unique dans les annales. Ainsi, d’un côté on interdit à Léo Battesti d’être, éventuellement, candidat aux prochaines élections fédérales, de l’autre on le condamne, personnellement, à 5 000 € d’amendes !  Sans crainte du ridicule, la commission de 4 membres (plusieurs absences diplomatiques et une démission) s’en prend à l’homme, fait des allusions politiques déplacées en citant, à plusieurs reprises, le terme d’ « Autonomie ».

Ces grossières manœuvres de diversions ne sont qu’une fuite en avant. Pendant ce temps, inexorablement, des instructions sont en cours. Sur le plan judiciaire, deux plaintes ont été déposées. Et l’affaire suit son cours…

Au niveau administratif nul doute l’inspection générale va nous réserver de belles découvertes, surtout si l’on s’épanche sur les comptes de la société du président fédéral. On connaît ceux, déjà accablants de 2016, mais ceux de 2017 et 2018 sont tout aussi prometteurs. N’oublions pas que nous parlons de contrats de plusieurs centaines de milliers d’euros. Et qu’avec des ressources équivalentes, en Corse, une vingtaine de salariés initient, chaque année, 6500 enfants dans le temps scolaire et organisent plus de 500 tournois ! Il est vrai que l’argent public est viré sur les comptes de la  Ligue corse d’Échecs…

 

*Ils ont longuement conversé quelques jours avant la décision lors d’un « tournoi des Barreau ». Aussi incroyable que cela puisse paraître Joël Gautier, le président de la commission (ne surtout pas confondre avec Joël Lauthier) est un avocat !    Cette commission est composée d’un membre qui n’est même pas licencié et d’un autre qui vient de prendre sa licence. C’est dire leur connaissance de la réalité du terrain…

 

** le « elo » corse débute à 200 points pour les plus jeunes puis par tranches de 100 points selon l’âge, sans jamais entamer le capital point de départ afin de ne pas décourager les débutants.  Son actualisation est immédiate.  Ce système permet, ainsi, de récompenser plusieurs catégories dans les tournois et est immédiatement publié sur le site de la ligue.

LA RÉPONSE DE LA MINISTRE A DES PARLEMENTAIRES

"La ministre des Sports a été interrogée sur les conditions de mise en œuvre d'opérations de promotion du jeu d'échecs dans différentes municipalités (Agen, Chartres, Villejuif). La question du rôle respectif de la fédération française d'échecs et de la société « Promotion des jeux de l'esprit » dans ces opérations se devait d'être clarifiée et c'est pourquoi la ministre a diligenté une mission d'inspection générale sur ce point. Dès réception des conclusions de cette mission, les mesures seront prises pour mettre fin, si cela s'avérait nécessaire, à toute situation de conflit d'intérêts éventuels. »

 

ffe_decision.pdf décision commission  (780.51 Ko)



Le Vendredi 2 Août 2019 | Lu 9957 fois

Vendredi 2 Août 2019



Lega Corsa di Scacchi
2, rue Commandant Lherminier
20200 Bastia
Tel. : 04 95 31 59 15
Fax : 04 95 32 52 42
E-mail : corse-echecs@orange.fr