Bachar Kouatly a beau faire condamner Léo Battesti à 2 ans d’inéligibilité et 5 000 € par une commission croupion, la ministre des Sports vient d’ordonner une inspection générale sur un conflit d’intérêts

Jusqu'au bout de l'ignominie...


Différents éléments sur la crise fédérale

Si vous aviez manqué un épisode : 

CHRONOLOGIE DE LA CRISE

 


`Bastia, le 27 juin 2019

 

Monsieur le Président,

 

Vous m’avez convoqué à une réunion de votre commission de discipline pour ce vendredi 28 juin 2019.

Je tiens d’abord à souligner que je respecte, évidemment, tous les membres de cette institution et que ma décision ne se veut, à aucun moment, une atteinte à leur noble et précieux engagement au service d’une Fédération.

Je refuse, toutefois, par une présence, de cautionner la chasse aux sorcières orchestrée par le Président fédéral. 

En effet, depuis que j’ai annoncé avoir porté plainte pour conflit d’intérêt, il tente, de façon pathétique, d’esquiver ses responsabilités par une manœuvre de diversion.
Il a mandaté l’un des salariés de la FFE pour saisir votre commission. Malgré le rejet de l’instructeur Antoine Cannone, son bureau s’acharne contre moi et veut vous utiliser pour l’aider à régler des comptes.

 

Nous ne sommes donc pas dans une procédure disciplinaire, mais en pleine vendetta politicienne ; des représailles  auxquelles on ose vous demander de prêter main-forte.
Par respect pour  cette commission, je joins des documents éclairant le caractère surréaliste de cette plainte.
Je n’irai pas jusqu’à demander à ce qu’à l’issue de votre réunion vous félicitiez notre ligue pour ses résultats hors normes basés, en large partie, sur des solutions techniques modernes. En effet, nous tenons compte de la réalité d’une masse incomparable de joueurs (cf. document sur nos licences spécifiques). Une dynamique qui a conduit, contrairement aux allégations du porte-parole de Bachar Kouatly, non pas à une pénalisation financière de la FFE, mais, à l’inverse, à une contribution unique compte tenu de la population de l’île (cf.  document sur les contributions). Quant au niveau de licences A, il s’avère 4 à 20 fois supérieur à celui des autres Ligues. Le chiffre avancé par le mandataire est donc mensonger (cf tableau évolution des licences A  depuis la création de la ligue).

 

J’ajouterai, sur un plan purement juridique, que s’en prendre à un président de Ligue pour une gestion dépendant de son association loi 1901 est unique dans les annales fédérales. Je rappelle que ce sont les clubs qui sont affiliés à la FFE, que ce sont donc tous les présidents des clubs insulaires qui auraient dû faire l’objet de la plainte.

 

Je conclurai en indiquant qu’il n’agit pas là d’un conflit d’ego, mais de l’affrontement entre deux logiques. Je suis attaché à une stratégie basée sur l’intérêt collectif. Et les résultats sont là,  uniques au niveau international (nombre de licenciés par tête d’habitants, de compétitions internationales, de salariés CDI etc..). À ce titre j’ai été l’organisateur de 88 opens internationaux auxquels ont participé des centaines de GMI et MI et les meilleurs joueurs de la planète. Mon action au service exclusif de notre ligue a aussi conduit à convaincre de nombreux sponsors, maires, présidents d’institution de soutenir financièrement notre association. Ainsi le budget de notre ligue est supérieur à celui de toutes les autres réunies, et je le déplore. Vous avez tous nos documents comptables et nos rapports d’activité sur notre site www.corse-echecs.corsica (un petit clic, et le directeur général aurait pu également les télécharger…).

 

M. Bachar Kouatly en envoyant au charbon son factotum, est en plein désarroi. Il devra, tôt ou tard, rendre des comptes à la Justice.  Cependant, difficile d’espérer qu’il s’explique, un jour devant votre commission. Je m’efforcerai, toutefois, de la saisir. Mais, si j’ai bien compris, c’est le bureau fédéral qui à la maîtrise de la procédure. Quelle étrange conception de la séparation des pouvoirs… Ce sera donc un sacré challenge !

 

Monsieur le Président, j’aime cette fédération, l’ayant servie durant de longues années en tant que vice-président. Si j’en juge les nombreux témoignages en provenance de toutes les ligues et de joueurs, je crois être respecté pour ma contribution. Sauf par ceux qui sont dérangés dans leurs ambitions personnelles.

 

Je vous adresse, Monsieur le Président, ainsi qu’à l’ensemble des membres, mes amitiés échiquéennes. 

 

Léo Battesti

Président de la Ligue Corse des Échecs

Médaille d’or de la Jeunesse et des Sports

 

Copie aux membres de la commission
 

Toutes les infos "pages suivantes"




Le Vendredi 2 Août 2019 | Lu 10224 fois

Vendredi 2 Août 2019



Lega Corsa di Scacchi
2, rue Commandant Lherminier
20200 Bastia
Tel. : 04 95 31 59 15
Fax : 04 95 32 52 42
E-mail : corse-echecs@orange.fr